nettoyer son nez après une septoplastie
Santé

Comment nettoyer son nez après une septoplastie ?

La septoplastie est l’opération chirurgicale à laquelle on a recours pour corriger une déviation de la cloison nasale capable de causer des troubles fonctionnels. Tout en maintenant l’aspect esthétique du nez, le chirurgien redresse et remodèle la cloison nasale. Après une telle opération, il est nécessaire de nettoyer et de prendre soin du nez jusqu’à sa complète cicatrisation. Bien que le corps humain soit capable de s’autonettoyer et de se débarrasser des substances inutiles et nuisibles, il importe de l’aider. Les mucosités et les débris du nez sont naturellement éliminés par ce dernier après une opération de septoplastie pour une récupération et guérison rapide. Toutefois, vous devez pratiquer un nettoyage spécifique sans perturber ou ralentir ce processus de cicatrisation. Voici comment faire.

Procéder à un nettoyage au peroxyde d’hydrogène

Le peroxyde d’hydrogène constitue une substance antiseptique très fréquemment utilisée dans l’entretien des tissus corporels. Ce produit lutte efficacement contre les organismes pathogènes courants dès son application et peut se trouver dans n’importe quelle pharmacie facilement. Le peroxyde d’hydrogène est disponible sur le marché sous les appellations :

  • Dioxyde de dihydrogène ;
  • Oxydol ;
  • Dioxyde d’hydrogène ;
  • Oxyde d’hydrogène ;
  • Solution de peroxyde à des concentrations d’environ 3 %.

Pour nettoyer votre nez après une septoplastie, vous devez imbiber un coton-tige propre du peroxyde d’hydrogène. Ensuite, vous introduisez doucement dans votre narine pour en débarrasser les muqueuses sèches et le sang. Toutefois, si une attelle ou un plâtre est placé sur votre nez, n’employez jamais de coton-tige. Dans une telle circonstance, l’usage du coton-tige peut provoquer une dislocation du matériau dans vos narines et entraîner la modification de la forme du nez. L’application du coton-tige imbibé d’oxydol nécessite l’emploi d’un miroir qui vous aiderait à voir où passer le coton-tige et prévenir les accidents.

Lisez aussi cet article  Grain de beauté qui gratte : Que faire ?

Utiliser une crème antibiotique pour nettoyer son nez

La période post-septoplastie est un moment très délicat pendant lequel le patient est appelé à traiter son nez avec beaucoup de prudence. L’entretien des narines après le traitement nécessite l’observation de certains principes pour éviter les complications. L’application de crèmes antibiotique est l’un des moyens fiables pour nettoyer le nez après une correction de la cloison nasale déviée.

L’utilisation d’une pommade antibiotique permet généralement de prévenir l’infection ou d’adoucir le sang durci (les caillots sanguins). Après avoir bien nettoyé vos narines, vous pourriez utiliser un autre coton-tige propre pour répandre la crème antibiotique à l’intérieur de celles-ci. Cet exercice est à faire deux fois par jour et de préférence matin et soir durant les premières semaines.

Employer une solution saline normale pour une irrigation nasale

Plusieurs possibilités orthodoxes s’offrent aux patients qui ont subi une opération en septoplastie pour laver leur nez. Une solution saline normale peut être utilisée dès le lendemain de la correction du nez pour entretenir les narines. Grâce à l’usage d’un vaporisateur salin, vous pourrez soulager votre problème de congestion nasale et irriguer le passage nasal tout en le gardant humide. Dans ce cas précis, la recommandation médicale est claire et stricte sur l’usage de 2 giclées par narine. Les médecins conseillent également de répéter cette action 4 fois au quotidien.

Suppression des caillots : observer une bonne conduite

Juste après votre septoplastie, comme c’est souvent le cas pour la rhinoplastie, il peut arriver qu’un mucus durci ou des caillots sanguins obstruent vos narines pour engendrer un blocage des voies respiratoires. Dès qu’un tel blocage naît, il peut entraîner systématiquement l’activation de la respiration orale de manière laborieuse. Dans une situation pareille, vous devez éviter de vous moucher pour retirer ces caillots sanguins ou encore d’introduire un coton-tige pour les retirer manuellement.

Lisez aussi cet article  Rupture d’anévrisme et chance de survie : Tout savoir

En vous comportant ainsi, votre nez peut subir des dommages qui pourraient vous causer des douleurs. Pour éviter toute situation malencontreuse, il est recommandé d’utiliser une solution saline capable de faciliter le desserrement et de garder la doublure nasale humide. Comme ça, le mucus durci ou les caillots de sang libéreront aisément les voies respiratoires et vous permettront de respirer convenablement. Les chirurgiens spécialisés en septoplastie retirent très souvent l’attelle ou le plâtre entre 7 et 10 jours après l’opération de correction de la cloison nasale.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.