Santé

Peut-on travailler avec une discopathie dégénérative ?

Au cours de la vie humaine, il peut arriver qu’on ait des douleurs fréquentes dans le dos dont les causes peuvent être multiples. Dans certains cas, ces douleurs peuvent constituer un handicap dans vos travaux quotidiens. Parmi ces maux, figure la discopathie dégénérative, dont beaucoup en souffrent. Dans la suite de l’article, nous verrons ce qu’est une discopathie dégénérative et son impact sur l’homme et son activité.

Qu’est-ce qu’une discopathie dégénérative ?

La discopathie dégénérative est un processus de détérioration progressive d’un disque intervertébral en ce qui concerne sa rigidification, son assèchement et son affaissement. Il s’agit d’un vieillissement prématuré ou accéléré du disque. Cela peut toucher n’importe quel disque intervertébral. Lorsque la discopathie apparaît dans la région croisée, on parle de discopathie croisée. On parle également de discopathie dorsale et de discopathie cervicale.

Le disque le plus souvent touché se trouve entre les vertèbres l5 et s1 – ce qu’on appelle la discopathie l5 s1. La discopathie l4 l5 est également très courante et la discopathie c5 c6 est la discopathie dégénérative la plus fréquente dans la région du cou.

La discopathie présente de nombreux stades d’évolution, allant de la discopathie modérée à la discopathie grave en passant par la discopathie développée. Dans certains cas, le disque peut disparaître complètement.

Quelles sont les causes d’une discopathie dégénérative ?

La discopathie se produit lorsque les cellules du disque intervertébral vieillissent, se déshydratent et ne se régénèrent plus assez efficacement. La cause principale de ce processus de vieillissement cellulaire est un apport insuffisant en oxygène, en eau et en nutriments, ainsi qu’une mauvaise évacuation du dioxyde de carbone.

Lisez aussi cet article  Comment prendre sa tension sans appareil (tensiomètre) ?

Les disques intervertébraux sains contiennent de grandes quantités d’eau en leur centre. Un noyau bien hydraté est indispensable aux fonctions discales. La quantité d’eau contenue dans le disque n’est pas stable et varie selon un cycle journalier. En l’absence d’eau, le disque se dessèche et s’effondre.

D’autres facteurs mécaniques viennent s’ajouter au vieillissement et à la déshydratation du disque. Un disque sain est capable de résister à de fortes pressions s’il est soutenu par une musculature détendue et équilibrée. Or, les muscles du dos contiennent souvent des tensions insoupçonnées qui empêchent nos muscles de jouer efficacement leur rôle. Ces tensions modifient les positions et les mouvements naturels du dos. Ces tensions sont souvent inégales, ce qui peut entraîner des rétrécissements locaux, des protrusions, des hernies discales et des discopathies.

Une personne atteinte de discopathie dégénérative peut-elle continuer à travailler ?

Les personnes atteintes de discopathie dégénérative peuvent avoir de sérieuses limitations. Si vous avez un travail physique ou sédentaire, la douleur causée par la discopathie dégénérative peut être suffisante pour vous empêcher d’accomplir des tâches mentales et physiques.

Dans l’un ou l’autre des cas, cette maladie peut entraîner des limitations qui vous empêchent d’accomplir efficacement des tâches professionnelles normales. En particulier, si vos tâches vous obligent à vous souvenir de détails, à prendre des décisions ou à prêter attention à des incohérences ou à des erreurs. Elle peut provoquer une dépression, affecter la mobilité et nuire à votre vie quotidienne.

La limitation la plus courante chez les personnes atteintes de discopathie dégénérative est la douleur lors d’activités physiques, mais les problèmes de mouvement sont également très fréquents. Si vous avez un emploi qui vous oblige régulièrement à soulever, transporter ou pousser des objets lourds, ou tout autre travail physiquement exigeant, il se peut que vous ne puissiez pas travailler avec une discopathie dégénérative.

Lisez aussi cet article  Quels sont les critères à remplir par un médecin pour faire des visites à domicile?

La possibilité de continuer à travailler avec cette affection dépend aussi du degré de dégénérescence et du degré d’atteinte des nerfs et des muscles.

Si vous ne pouvez pas travailler en raison d’une discopathie dégénérative, vous pouvez avoir droit à des prestations d’invalidité de la sécurité sociale.

Quel traitement est adapté à une discopathie dégénérative ?

En premier lieu, la douleur doit être traitée avec des anti-inflammatoires et des analgésiques. Dans le même temps, une rééducation par la kinésithérapie est utile. La plupart du temps, les deux traitements sont combinés afin de soulager la douleur.

Le sport et un mode de vie sain contribuent au soutien de la colonne vertébrale et à la formation d’une musculature dorsale forte. Le surpoids doit être réduit afin de diminuer la charge de la colonne vertébrale au bas du dos.

Si les douleurs sont si fortes que les médicaments ne sont plus efficaces et que la discopathie provoque des troubles neurologiques, une opération peut être envisagée.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.