curetage
Santé

Quelle est la procédure que suit un curetage ?

Un curetage est l’ablation chirurgicale de la muqueuse de l’utérus à l’aide d’un instrument en forme de cuillère. Le grattage de l’utérus peut être effectué, entre autres, après une fausse couche, dans le cas d’un avortement ou à des fins diagnostiques dans le cas de troubles hémorragiques. Trouvez ici tout ce que vous devez savoir sur la procédure.

C’est quoi un curetage ?

Après une fausse couche, un curetage peut être nécessaire pour retirer les restes de l’embryon et du placenta de la cavité utérine et réduire le risque d’infection. Le curetage peut également être utilisé pour d’autres maladies de l’utérus (par exemple, le cancer du corps utérin). Contrairement à l’abrasion, le curetage est effectué avec une cuillère émoussée ou avec un appareil électrique spécial (curetage par aspiration).

Le médecin peut examiner le matériel obtenu lors d’un curetage par aspiration en laboratoire à la recherche de défauts génétiques et éventuellement rechercher la cause de l’avortement. Cet examen étant très long et coûteux, il ne doit être envisagé qu’après des fausses couches à répétition.

Les avortements sont également souvent pratiqués par curetage par aspiration. Dans ce qu’on appelle le curetage par aspiration, le médecin utilise une fine sonde pour ne prélever qu’une petite quantité de la muqueuse de l’utérus à des fins de diagnostic. Cette procédure est réalisée sans anesthésie.

Parfois, de la fièvre, des douleurs et des saignements abondants surviennent après le curetage. Dans ce cas, le gynécologue ou un spécialiste doit être informé immédiatement. Une complication à long terme peut être l’adhérence de la cavité utérine, de sorte que si vous souhaitez avoir des enfants, une hystéroscopie de contrôle après environ 6 semaines peut être utile pour libérer les adhérences plus tôt.

Lisez aussi cet article  L’oligodendrocyte : quelles pathologies peuvent toucher cette cellule du corps ?

curetage

Quelle est la procédure à suivre pour un curetage ?

Le curetage est toujours réalisé dans un bloc opératoire et sous anesthésie locale. Votre praticien devra dilater le col de l’utérus grâce à ses instruments médicaux. Ensuite survient l’insertion d’une canicule pour l’aspiration des cellules mortes ou de l’ensemble de l’embryon. Après cela, une échographie sera réalisée afin de s’assurer qu’aucun débris n’est encore présent dans votre utérus. Étant une opération légère, elle ne dure que 30 minutes. Pour vous aider au cas où des douleurs surviendraient après l’opération, le médecin vous prescrira sans doute des antalgiques.

Quelles sont les précautions à prendre suite à un curetage ?

Pendant le curetage, votre col de l’utérus est dilaté, il peut donc prendre quelques semaines avant de se refermer. Dès lors, il devient vulnérable face aux germes, autrement dit face aux infections. Vous devez donc éviter les bains, la piscine, la plage et la mer. Les tampons sont également déconseillés ainsi que les cups menstruels. Les médecins conseillent également d’éviter les rapports sexuels pendant au moins deux semaines.

D’autre part, contactez immédiatement votre médecin si vous commencez à ressentir des douleurs, de la fièvre et d’autres symptômes anormaux après l’opération. Il devra donc réaliser un contrôle de santé à nouveau. Par contre, si vous n’avez que quelques saignements de temps à autre, utilisez simplement des culottes en coton biologique.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *