Rupture d’anévrisme
Santé

Rupture d’anévrisme et chance de survie : Tout savoir

Tout au long de sa vie, l’être humain est prédisposé à une multitude de problèmes de santé. Au nombre de ceux-ci, la rupture d’anévrisme cérébral est un mal qui est de plus en plus récurrent. Toutefois, en dépit du fait que cette maladie soit familière et de son appellation effrayante, elle reste assez mal connue. Découvrez à travers le présent contenu, tout ce qu’il a savoir sur la rupture d’anévrisme et les chances de survie face à ce mal.

Rupture d’anévrisme : qu’est-ce que c’est concrètement ?

Il est question de rupture d’anévrisme dans l’hypothèse d’une hémorragie découlant d’une fissure de la paroi d’une artère qui a gonflé anormalement. Pour une compréhension plus optimale de ce mal, il sied d’en comprendre le processus de façon graduelle.

En premier lieu, vous devez savoir qu’une rupture d’anévrisme débute à partir de l’installation dans l’organisme, d’une petite poche de sang qui se forme après la dilatation d’une artère. C’est d’ailleurs ce qui est qualifié d’anévrisme.

Par la suite, cette petite poche de sang formée se fissure jusqu’à provoquer une hémorragie découlant d’une pression artérielle trop importante. C’est en ça que consiste la rupture d’anévrisme. Si cette rupture se déclenche au niveau des artères du cerveau, on parle d’une rupture d’anévrisme cérébral. En revanche, lorsqu’il se situe au niveau de l’aorte abdominale, c’est une rupture d’anévrisme de l’aorte abdominale.

Lisez aussi cet article  Abcès dentaire joue gonflée pour combien de temps ?

Quelles sont les causes d’une rupture d’anévrisme ?

Peu importe la localisation de l’anévrisme dans le corps humain, sa rupture survient dès lors que la pression sanguine sur la paroi de l’artère est si forte qu’elle provoque une hémorragie en se déchirant. Pour cette raison, l’hypertension artérielle est la principale cause de la rupture d’anévrisme.

Ainsi, plus la tension artérielle exercée est forte, plus la taille de l’anévrisme prend de l’ampleur et le risque d’une rupture s’accroît. Toutefois, selon le type de rupture d’anévrisme, plusieurs autres causes peuvent en être la source.

Dans le cas de la rupture de l’anévrisme de l’aorte abdominale, les causes peuvent être notamment : l’athérosclérose (artère bouchée par les plaques d’athérome accumulé à cause d’un taux élevé de mauvais cholestérol sanguin), la médianécrose kystique idiopathique (affection des vaisseaux sanguins), un traumatisme, la syphilis, la vascularite (affection des vaisseaux sanguins).

En ce qui concerne l’anévrisme cérébral, sa rupture est causée par : une maladie génétique touchant les tissus conjonctifs (syndrome de Grönblad-Strandberg), un syndrome d’Ehlers-Danlos (maladie génétique altérant la production de collagène), une embolie (formation de caillot de sang causée par une présence de bactérie à l’intérieur de l’artère).

Quels sont les symptômes d’une rupture d’anévrisme ?

À l’instar des causes de cette maladie, les symptômes d’une rupture d’anévrisme varieront en fonction de la localisation de l’anévrisme. Cependant, un certain nombre de signes peuvent constituer un signal de détection d’une rupture d’anévrisme. Il pourra ainsi être mis en place une chirurgie ou un traitement conservatoire.

Relativement aux symptômes d’un anévrisme situé au niveau de l’aorte abdominale, ils sont en grande majorité indolore. La douleur dans ces cas est plus ou moins intense et relativement localisée. Les douleurs n’apparaissent que lorsque l’anévrisme est assez conséquent pour appuyer un tissu comportant des terminaisons nerveuses.

Lisez aussi cet article  Peut-on travailler avec une discopathie dégénérative ?

Pour une rupture de l’anévrisme de l’aorte abdominale, les symptômes se manifestent par une douleur qui irradie de façon soudaine et forte au niveau du dos et de l’abdomen, du dos et de l’aine ou du dos et de la jambe. D’autres signes peuvent s’y ajouter de manière générale. Il s’agit de sensation de malaise et d’hypotension.

Pour ce qui est d’un anévrisme cérébral, les symptômes avant-coureurs sont variables. Ils peuvent être des troubles de la vision (strabisme, vision double, cécité). Ils peuvent également se matérialiser par une douleur au visage, des maux de tête très importants ou encore par des tremblements ou des mouvements incontrôlables au niveau d’une paupière ou d’un œil.

Rupture d’anévrisme : quelles sont les chances de survie ?

Dans l’hypothèse d’une rupture d’anévrisme cérébral, le pronostic de survie est plutôt bon. En effet, environ trois personnes sur quatre s’en sortent indemnes d’une rupture d’anévrisme cérébral. Une bonne moitié de ces personnes s’en remettent sans séquelles pendant que l’autre moitié présente des complications. Ces dernières peuvent être passagères (maux de tête ou vertige) ou définitives (hémiplégie).

Cependant, les chances de survie se réduisent considérablement quand le sujet est admis au coma. Chez les jeunes, les chances de survie sont de 1 sur dix alors que les chances sont de 1 sur 20 chez les patients de plus de 60 ans.

Par rapport à la rupture d’anévrisme de l’aorte abdominale, il faut savoir que ce type d’anévrisme est à l’origine de 2000 décès approximativement par an en France selon les chiffres de la Santé publique France.

Lisez aussi cet article  Fourmillement cuir chevelu : Que faire ? Et quelles sont les causes ?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.