Business

Quel est le fonctionnement d’un trading haute fréquence ?

La nouvelle technologie est en train de gagner à petit coup du terrain. Elle colonise presque tous les domaines de la vie courante, même les monnaies. À propos de celles-ci, la numérisation monétaire qu’incarne le trading haute fréquence prend une ampleur de plus en plus considérable. Le trading haute fréquence : Que comprendre ? Comment fonctionne-t-il ? Ces quelques interrogations serviront de boussole à la rédaction de cet article.

Le trading haute fréquence : L’immersion s’impose

Lorsque le trading classique avait paru, le cercle des investisseurs avait applaudi à grands cris. Cette effervescence n’a duré qu’un feu de paille puisque les exigences de l’hôte (le trading classique) semblent visiblement être au-dessus de la capacité des potentiels investisseurs. Dans l’objectif de combler le vide, le trading haute fréquence a vu le jour. Il est caractérisé par la transmission des ordres sur les marchés financiers. Si le trading classique nécessite l’intervention obligatoire de l’humain, celui qualifié de haute fréquence n’en a guère besoin. Il innove en optant pour les algorithmes.
Ces derniers sont des programmations informatiques complexes qui facilitent les transmissions avec automatisme et vitesse de croisière. De l’identification des opportunités à l’exécution des ordres en passant par l’initiation de ceux-ci, toutes les phases d’analyse passent au scanner des logiciels qui les traitent avec soin et professionnalisme. Les différentes phases d’analyse ne sont pas l’apanage des logiciels. Ceux-ci se font assister des Transactions à Haute Fréquence qui s’intercalent en un laps de temps pour appliquer de façon unilatérale la stratégie rentable au cours des prises de position relatives à la vente ou à l’achat. Les THF devinent la nature des ordres. Leur rôle se résume à trois niveaux :

  • L’analyse du carnet d’ordre ;
  • L’alimentation des ordres en volume de titres ;
  • Et la tenue de tendance.
Lisez aussi cet article  Salaire d'une hôtesse au téléphone rose : tout savoir

Cette trilogie fait le lit au mode de fonctionnement du trading haute fréquence.

Le trading haute fréquence : Le mode de fonctionnement

Le fonctionnement du trading haute fréquence se base beaucoup plus sur l’outil informatique et le paramètre scientifique. Le temps des rassemblements grand public dans les salles de conférences et les éternels gestes de démonstration sont révolus. Tout se gère désormais en ligne grâce à l’ordinateur. Le téléphone portable ainsi que le bureau n’est plus d’actualité. L’autre particularité du fonctionnement du trading haute fréquence est le volet mathématique qu’on ne saurait passer sous silence. Les candidats aux investissements sur la plateforme à haute fréquence doivent avoir des acquis et attaches en science mathématique afin de pouvoir lire les tendances entre les lignes.

Le trading haute fréquence : Les stratégies standards

Les investisseurs sont à la quête quotidienne de la tactique gagnante sur le marché des bourses. En guise de proposition, il leur est recommandé de suivre les indications des algorithmes. L’un de ceux-ci se charge de l’envoi d’une horde de pièces à des tarifs aussi variés que multiples. L’une de ces pièces doit être choisie. Dès l’effectivité du choix, le reste des pièces s’annule d’elles-mêmes. Ceci peut contribuer à avoir une idée du retournement de tendance. Le second algorithme s’attèle à la montée en puissance de la volatilité d’une action boursière. Cette montée est en complicité avec la hausse des mouvements.

Le trading haute fréquence : Les facteurs à l’origine des bénéfices

Le trading haute fréquence est une plateforme d’investissement qui essaie de garantir vaille que vaille l’assurance de la rentabilité aux traders. Il s’appuie sur des facteurs principaux afin de pouvoir relever le défi. L’algorithme du trading est le tout premier facteur. C’est un instrument de calcul à même de fructifier des espérances de gain et les déviations. Ce qui participe du coup à la réduction du « drawdown ». L’algorithme de management des ordres est le deuxième facteur. Il est un véritable déterminant du gain ou de la perte des investissements. Le troisième facteur est le management des risques incarné par le « money management ».

Lisez aussi cet article  Les meilleures agences immobilières à Bonneville : nos recommandations

Le trading haute fréquence : Les éventuels risques

D’aucuns n’auraient pensé que le trading haute fréquence serait blanc comme neige. Une observation qui ne souffre pas pour autant de pertinence. Puisque le système informatisé sur lequel est basé ce type de trading consolide si bien cette observation. Ironie du sort, cet atout tant convoité est le talon d’Achille du trading haute fréquence. En effet, le système informatisé induit souvent les traders dans des erreurs préjudiciables à leur portefeuille numérique. Derrière ce risque, se cachent beaucoup d’autres. Le risque de création du marché à double vitesse en est un. Il en est de même de la quête effrénée du profit de la volatilité des cours.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.